“Avril 2017 : Intensification du développement international de la société par la nomination d’un nouveau Directeur Général : Mme Nawal Ouzren”
“Sensorion ambitionne de devenir un acteur majeur dans le traitement des pathologies de l’oreille interne pour répondre à un besoin médical insatisfait”
« Notre mission : développer des traitements innovants et ciblés contre les pathologies de l’oreille interne associées à des vertiges, acouphènes ou perte auditive… »
"Sensorion obtient la labellisation Pass French Tech et rejoint ainsi un cercle sélectif de pépites technologiques françaises à fort potentiel de développement"

Le Vertige Positionnel Paroxystique Bénin « VPPB »

C’est l’une des causes les plus fréquentes de vertiges. De prédominance féminine, il survient habituellement par crises chez les patients entre 50 et 70 ans, plus rarement chez des sujets plus jeunes à la suite d’un traumatisme1. Il constitue un bon exemple de dysfonctionnement paroxystique de l’oreille interne. (alternance phase calme et crises sévères = paroxysme)

La crise de VPPB est d’apparition brutale. Elle se répète durant une période de 3 semaines à un mois au bout de laquelle les crises s’estompent laissant place à une sensation d’inconfort au patient doublée d’une appréhension à reprendre la position déclenchante. Souvent, le patient souffre de sensations d’instabilité, d’ébriété qui altèrent considérablement sa qualité de vie.

Les causes (traumatiques, virales, infectieuses ou dégénératives) et la physiopathologie du VPPB (détachement d’otoconies, les cristaux de carbonates de calcium présents dans l’oreille interne qui se déposent ensuite dans le labyrinthe) sont aujourd’hui mieux appréhendées.

Le traitement du VPPB est basé sur la kinésithérapie en particulier si le patient consulte au moment des crises. Les traitements symptomatiques sont utilisés en cas de résistance ou de récidive mais sont peu spécifiques, d’efficacité modérée et restent source d’effets secondaires.

La prise en charge du VPPB est indispensable car il induit un handicap fonctionnel, neurosensoriel et social important. L’anxiété et la crainte d’une récidive des crises peuvent, en outre, provoquer chez certains patients  une dépression réactionnelle. Le handicap et les comorbidités associées soulignent d’autant plus l’intérêt de mettre à la disposition des soignants et des patients des traitements ciblés, d’administration facilitée permettant d’obtenir une rémission efficace et très rapide de la crise de vertiges.


[1] Hornibrook J. Benign Paroxysmal Positional Vertigo (BPPV): History, Pathophysiology, Office Treatment and Future Directions. Int J Otolaryngol. 2011; 2011: 835671.